Suivez-nous
Accueil > Actualité > Projet « Développer les capacités des jeunes » : Plus de 8000 jeunes formés à (...)

Projet « Développer les capacités des jeunes » : Plus de 8000 jeunes formés à divers métiers en six ans

mercredi 29 mars 2017, par Pascal YE

Ce mardi 28 mars 2017 a eu lieu à Ouagadougou l’atelier de clôture du projet « Développer les capacités des jeunes » au Burkina Faso. Un projet initié par Plan international et qui a permis de former, en l’espace de six ans, plus de 8000 jeunes burkinabè issus des régions du Centre-nord et du Sud-ouest à plusieurs métiers.

Renforcer les compétences, les connaissances et les aptitudes des jeunes dans le Centre-nord et le Sud-ouest du Burkina Faso, afin de leur permettre d’améliorer leur employabilité, promouvoir l’entrepreneuriat et ainsi lutter contre le chômage des jeunes, c’était l’objectif visé par le projet « Développer les capacités des jeunes » (DCAJ), lancé en 2011. Un projet initié par Plan international Burkina Faso et mis en œuvre par Plan international Canada en partenariat avec l’Agence canadienne de coopération, IAM Gold Essakane et le gouvernement du Burkina Faso.

Après six années de mise en œuvre et au terme du projet, le bilan est jugé positif, à en croire, le Dr Fatoumata Haidara, représentante résidante de Plan International au Burkina Faso. En témoignent les résultats engrangés par le projet. Le DCAJ a, en effet, permis en six ans de former 3517 jeunes filles et 4748 jeunes garçons (au lieu des 6400 jeunes prévus) en menuiserie, maçonnerie, coupe couture, coiffure, plomberie, soudure, mécanique, élevage, maraichage, électricité, tissage-teinture.
De plus, alors que le DCAJ avait prévu doter 525 apprenants de kits d’installation, ce sera en fin de compte, 1038 apprenants qui recevront autant de kits afin de s’installer à leur propre compte.

En ce qui concerne la mise en position de stage de 525 apprenants dans les ateliers d’IAMGOLD, c’est finalement 632 stagiaires qui seront ainsi reçus, dont 198 filles. De plus, une enquête réalisée sur un échantillon de 1600 bénéficiaires du projet, a montré que plus de 900 jeunes sont déjà insérés sur le marché de l’emploi et parmi eux, 76% gagnent assez bien leur vie sur le plan économique.

Des chiffres qui réjouissent le Dr Fatoumata Haidara qui salue une expérience réussie :« Avec une expérience aussi bien réussie, je crois que nous disposons tous d’une belle référence sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour mettre en œuvre des projets similaires et que j’appelle de tous vos vœux. »

Jean Martin Coulibaly, ministre en charge de l’Education nationale estime pour sa part que « le projet DCAJ est un héritage précieux que Plan International Burkina et ses partenaires vont nous léguer à partir du 31 mars 2017 (…) Il nous appartient donc de nous approprier les stratégies et les bonnes pratiques qui ont fait de ce projet un succès et de trouver surtout les mesures idoines pour garantir la durabilité de ses acquis. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidéo de la semaine

Sorties de la sémaine

Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 (...)
Sorties de la sémaine

ciné Nerwaya

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

ciné Burkina

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CCF

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CENASA

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

Autres centre

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :
Offre d'Emploi

Jeunesse Du Faso

LeFaso.net © 2003-2013 Jeunes Du Faso ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés