Suivez-nous
Accueil > Actualité > Lycée Technique National, un incident de trop

Lycée Technique National, un incident de trop

dimanche 19 mars 2017, par Pascal YE

A la veille de la célébration du 50e anniversaire du Lycée Technique National ex LTO, un phénomène attire notre attention, le jet de gaz, phénomène assez fréquent dans ce lycée.

En rappel le jeudi 9 mars 2017, alors qu’un devoir de comptabilité avait démarré depuis une trentaine de minutes. Un des élèves de la classe de la 1ère GII2, en devoir actionne une bombe aérosol au fond de la classe, ce qui créé un remue-ménage. Le devoir avait donc été suspendu. Apres cet incident, dans la cour du lycée, un autre advenait, un élevé faisait usage de gaz lacrymogène, cette fois alors la gendarmerie a été sollicitée. Car il y a une forte possibilité selon les responsables de l’établissement que les deux incidents soient liés. Les parents informés du problème sont stupéfaits devant ce comportement et disent soutenir l’administration dans toutes ses démarches.

Face à cette situation, les enseignants ont refusé de dispenser les cours tant que l’affaire ne serait pas élucidée. Les responsables de l’établissement étant dos au mur se sont vus obligés d’accélérer les choses. Ils n’ont donc pas attendu les conclusions de l’enquête de la gendarmerie et avant que le coupable ne soit retrouvé (les élèves de la classe concernée disent ne pas savoir qui était le coupable même après la semaine donnée par l’administration pour réfléchir), ils ont décidé de traduire toute la classe en conseil de discipline. Cela a été effectif le samedi 11 mars.
Les sanctions suivantes ont été affligées a toute la classe, en attendant que le coupable soit dénoncé par ses camarades, (un appel à témoin a été lancé à cet effet, mais jusque-là ils n’ont reçu aucun élève) :

- Un avertissement collectif de la classe qui sera mentionné sur les bulletins de fin d’année

- Une exclusion de 72 heures du lycée les 3, 4, 5 avril 2017 en plus des premières 72 heures observées après l’incident

- Un zéro collectif au devoir de comptabilité pendant lequel l’indiscipline a été constatée

- Aucun élève de la classe ne sera racheté en fin d’année

- Une demande de pardon de la classe aux élèves aux professeurs et a l’administration pour les désagréments constatés

Le phénomène de jet de gaz surtout dans le mois de décembre n’est pas une chose nouvelle mais lors d’un devoir et dans la salle de classe c’est bien la première fois, affirme le Proviseur, M. Maiga. Il qualifie ces incidents de grand banditisme dû au manque d’éducation, et s’interroge : « est-ce que ces élèves ne disposeraient pas de plus dangereux ? »

Tous les parents n’ayant pas répondu à la convocation, le suivi à la maison n’est pas garanti. Ils ne sont pas sûrs non plus que ces sanctions dissuadent les coupables dans les jours à venir. Cela nous interpelle encore une fois sur l’épineuse question du civisme et de l’éducation des enfants.

Ernestine OUEDRAOGO (Stagiaire)
Lefaso.net

Vidéo de la semaine

Sorties de la sémaine

Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 (...)
Sorties de la sémaine

ciné Nerwaya

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

ciné Burkina

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CCF

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CENASA

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

Autres centre

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :
Offre d'Emploi

Jeunesse Du Faso

LeFaso.net © 2003-2013 Jeunes Du Faso ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés