Suivez-nous
Accueil > Actualité > Drogues en milieu scolaire : Un phénomène qui prend de l’ampleur, inquiète (...)

Drogues en milieu scolaire : Un phénomène qui prend de l’ampleur, inquiète parents d’élèves et autorités !

mercredi 22 mars 2017, par Pascal YE

La consommation de la drogue en milieu scolaire est une réalité inquiétante ; d’où les appels pressants de nombreuses organisations de la société civile à l’ensemble de la communauté à une implication dans la lutte contre le phénomène. C’est dans cette dynamique de lutte et de sensibilisation, que plus de 500 élèves de 22 établissements se sont mobilisés, le samedi, 18 mars dans l’arrondissement N°3 de la ville de Ouagadougou, pour un cross populaire.

Après un circuit fermé d’environ trois kilomètres, les élèves ont tenu à faire des recommandations aux autorités. Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation sur la consommation des drogues intitulé, « Actions de prévention sur la consommation des drogues envers les élèves de 15 à 24 ans issus de 22 établissements scolaires des régions du centre et du plateau-central ».

Elle est portée par l’Association liaison universelle pour le bien-être des enfants et des jeunes (ALUBJ), en collaboration avec neuf autres organisations. Selon le coordinateur de la campagne, Tiraogo Birba, le cross, qui est l’une des activités phares de la campagne, s’inscrit dans une volonté de communication grand public et vise à interpeller les élèves sur le phénomène grandissant de la consommation des drogues en milieu scolaire. Le maire de l’arrondissement N°3, Rainatou Sawadogo, qui a présidé la cérémonie, a félicité les organisateurs du cross, notamment l’ALUBJ.

Selon le maire, cette initiative s’inscrit parfaitement dans la vision de l’arrondissement, engagé dans la sensibilisation des élèves sur les méfaits de la consommation de la drogue. « Nous avons inscrit des actions de sensibilisation des jeunes, notamment les élèves, dans notre plan d’action communal et nous espérons que cela va contribuer véritablement à protéger les élèves contre le fléau. C’est un phénomène qui prend de l’ampleur dans le milieu scolaire et qui inquiète aussi bien pour les parents d’élèves que nous les autorités », a-t-elle indiqué.Ce programme de sensibilisation est soutenu par l’ONUDC (Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime)et s’inscrit dans le cadre du projet d’appui au plan d’action régional de la CEDEAO sur le trafic de drogue, la criminalité organisée et l’abus des drogues en Afrique de l’ouest , financé par l’Union Européenne.

Le Baloum Naaba de Tampouy (représentant le Larlé Naaba, parrain de cette activité), s’est réjoui de l’engouement et de la mobilisation des élèves autour de l’activité. « Le phénomène de la consommation de la drogue prend de l’ampleur de jour en jour et cela est inquiétant. Nous avons été fiers d’avoir pris part à ce cross, car nous devons, en tant que chefs coutumiers, continuer à être des repères pour la jeunesse », a exprimé le Baloum Naaba de Tampouy.

Les conséquences de la consommation de la drogue,selon lui,sont tellement visibles dans la rue, que chaque jeune doit prendre conscience et se ressaisir. « Je demande à la jeunesse de se méfier de ces substances qui ne font que la conduire dans la délinquance. Aux autorités, je leur demande de tout faire pour accompagner les associations qui interviennent dans la lutte », a plaidé le responsable coutumier.

Le chef de cabinet du gouverneur du centre, Hermann P. Guissou, a, au nom du premier responsable de la région (par ailleurs, président du comité régional de lutte contre la drogue) salué l’initiative qui, de son avis, est en phase avec la vision des plus hautes autorités de la région. « Nous avons été alertés qu’il y a un réseau de trafiquants de drogues qui utilisent les élèves, les parqueurs et nous sommes à leurs trousses. Le comité régional se réjouit donc de voir que des organisations de la société civile s’investissent dans le combat… Elles seront intimement associées dans les futures actions que nous allons mener », a indiqué Hermann P. Guissou.

A l’issue du cross, les élèves ont recommandé aux autorités, l’introduction de cours sur les fléaux sociaux dans toutes les classes, la formation des délégués généraux des élèves sur les méfaits de la drogue, la sécurisation des établissements à travers l’assainissement du milieu éducatif, la construction et l’équipement de centres de prise en charge des toxicomanes, surtout élèves.

O.L.O.
Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidéo de la semaine

Sorties de la sémaine

Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 (...)
Sorties de la sémaine

ciné Nerwaya

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

ciné Burkina

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CCF

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CENASA

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

Autres centre

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :
Offre d'Emploi

Jeunesse Du Faso

LeFaso.net © 2003-2013 Jeunes Du Faso ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés