Suivez-nous
Accueil > Métier > Diplomatie : 12 nouvelles compétences pour le « rayonnement » du (...)

Diplomatie : 12 nouvelles compétences pour le « rayonnement » du Burkina

mardi 12 août 2014, par Administrateur

L’Institut des hautes études internationales (INHEI) a organisé la sortie officielle de sa 3e promotion le 12 août 2014. C’est la salle de conférence du ministère des affaires étrangères qui a accueilli la cérémonie officielle. Ces 12 compétences ont pris pour nom de baptême « Rayonnement » et pour parrain le président de la commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo.

L’Institut des hautes études internationales se veut le creuset des futurs cadres de la diplomatie burkinabè. Sa 3e crue est sur le marché de l’emploi, après trois ans de formation pour certains et deux ans pour d’autres. En effet, cinq des lauréats ont débuté leur cycle en 2011-2012 dans les locaux de l’ENAM. En 2012-2013, ils ont été rejoints par 9 auditeurs à Zogona et tous ont intégré le site de l’INHEI à Loumbila en janvier 2014. Mais deux des auditeurs n’achèveront pas la formation car l’un a été retenu à un concours de la fonction publique en 2013 et l’autre dans le privé.

Ce sont donc 12 impétrants qui ont reçu, ce 12 aout, leurs Diplômes d’études supérieures en diplomatie et relations internationales (DESDRI), dans les spécialités suivantes : 2 en économie et finances internationales, 3 en droit international et 7 en politique internationale. Cinq d’entre eux sont des professionnels du ministère des affaires étrangères et de la coopération régionale, l’un est officier de gendarmerie (par ailleurs délégué de la promotion) et les 6 autres sont sur le marché de l’emploi pour faire valoir leurs compétences.

Recherchez toujours l’excellence

Cette 3e promotion de l’INHEI a pris comme nom de baptême « Rayonnement », pour traduire le niveau auquel a atteint la diplomatie burkinabè depuis quelques années, mais aussi pour traduire la volonté de ces jeunes diplomates d’aller encore plus haut.

Afin de mieux porter son nom, la promotion a choisi comme parrain, le président de la commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, « une personnalité dont les états de services et les fonctions actuelles traduisent le rayonnement de la diplomatie burkinabè en Afrique et dans le monde ».

« Ce que j’ai à leur offrir, c’est l’exemple de carrière et de comportement dans la vie que j’ai eu. Je souhaite qu’ils soient courageux, qu’ils recherchent toujours l’excellence partout où ils sont. Il est évident qu’ils doivent être des cadres loyaux, toujours au service de leur pays et au service de l’intérêt général. Je leur dit également qu’il faut avoir la modestie d’apprendre. Je souhaite qu’ils sachent apprendre auprès de leurs aînés, qu’ils tirent de leur expérience et qu’ils soient de bons produits pour la diplomatie de notre pays mais également des facteurs de développement de notre région de la CEDEAO », soutient le parrain, Kadré Désiré Ouédraogo.

Un nom de baptême révélateur

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération régionale, Djibril Bassolé a exprimé sa satisfaction d’avoir reçu du renfort. « Ils ont acquis des connaissances, nous attendons d’eux qu’ils montrent sur le terrain un grand savoir-faire pour mettre ses connaissances à la disposition du ministère des affaires étrangères », précise-t-il.

« Votre patriotisme, votre capacité de persuasion ainsi que votre habilité à communiquer efficacement vous permettront de vous rendre utiles dans la préservation et la défense des intérêts de votre pays. Votre nom de baptême est révélateur de vos ambitions et de votre détermination à porter toujours très haut le flambeau du Burkina Faso », leur lance-t-il.

Major avec 16,55/20

Wibila Nacoulma est le major de la promotion avec 16,55/20 de moyenne. Il se dit disposé et disponible pour mettre ses compétences au service de la diplomatie de son pays. « Je vais réintégrer le ministère puisque je suis un des professionnels. J’attendrai d’être affecté dans un poste précis pour mettre en pratique la formation que j’ai reçue pendant ces trois années à l’INHEI. La formation s’est passée dans des conditions quelque peu difficiles, comme précisé dans le discours du directeur général de l’institut. Mais, c’est toujours une fierté de terminer en tête d’un groupe, quel que soit le nombre de personnes », soutient-il. La promotion « Rayonnement » a réalisé un taux de succès de 100% et la plus faible moyenne est de 13,13/20.

Didace Gampiné, directeur général de l’INHEI, était visiblement très heureux de ce résultat, malgré les difficultés rencontrées par les lauréats. Et, il n’a pas manqué de les féliciter. Car, dit-il, « Du lundi au samedi, ils ont parcouru la distance Ouagadougou-Loumbila, travaillé dans des conditions difficiles en côtoyant souvent des serpents, être privés d’eau et d’électricité, ne pas manger le repas de leur goût aux bonnes heures. En dépit de toutes ces contraintes et servitudes, ils ont tenu bon et sont restés braves, persévérants, très disciplinés, compréhensifs et courtois ».

Des doléances

Tout en exprimant leur reconnaissance au corps enseignant, à l’administration de l’INHEI et partant leur ministère de tutelle, les élèves et auditeurs nouvellement diplômés ont aussi exposé des doléances afin d’agrémenter les conditions d’études pour les futurs élèves et auditeurs de l’INHEI. Ils souhaitent, entre autres :
- l’amélioration des conditions d’accueil sur le site de Loumbila notamment par la construction de logements et d’infrastructures de restauration au profit des stagiaires ;
- l’amélioration des conditions de transport des élèves ;
- l’institution de stage dans les ambassades au profit des élèves en fin de 1ère année ;
- l’affectation diligente des professionnels ;
- l’accompagnement des auditeurs pour leur insertion dans le monde de l’emploi.

En tous les cas, tous se disent prêts à mettre en pratique les connaissances reçues au cours de cette formation au profit du rayonnement de la diplomatie burkinabè.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Vidéo de la semaine

Sorties de la sémaine

Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 (...)
Sorties de la sémaine

ciné Nerwaya

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

ciné Burkina

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CCF

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CENASA

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

Autres centre

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :
Offre d'Emploi

Jeunesse Du Faso

LeFaso.net © 2003-2013 Jeunes Du Faso ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés