Suivez-nous
Accueil > Actualité > Journées nationales de la jeunesse : l’abbé Valery Sakougri invite les jeunes (...)

Journées nationales de la jeunesse : l’abbé Valery Sakougri invite les jeunes à s’inscrire massivement

lundi 16 juillet 2018, par Pascal YE

L’Église-famille du Burkina Faso accueille plus de 25 000 jeunes, du 1er au 5 août 2018 dans l’archidiocèse de Ouagadougou pour vivre les grands moments des journées nationales de la jeunesse. L’aumônier national de la jeunesse de l’archidiocèse de Ouagadougou, en charge de l’organisation, l’abbé Valery Sakougri, revient, dans l’entretien ci-après, sur les préparatifs de cet évènement. Il élucide les questions cruciales telles que la signification des Journées nationales de la jeunesse (JNJ), le système d’organisation, les invités de marque, les temps forts de cet évènement et les perspectives.

Lefaso.net : Concrètement, en quoi consistent les Journées nationales de la jeunesse (JNJ) ?

Abbé Valery Sakougri (A.V.S.) : À l’ origine, c’était des journées mondiales de la jeunesse initiées par le Pape Jean Paul II pour permettre aux jeunes du monde entier de se rencontrer et de vivre une communion fraternelle. Puis, par la suite, il a souhaité qu’en marge de cet évènement mondial, qu’il puisse se poursuivre au plan national et diocésain de pareilles rencontres permettant aux jeunes de vivre des moments de fraternité et de partager des thèmes et des activités utiles aux jeunes. Ainsi l’avions-nous vécu au Burkina Faso dans les diocèses de Fada, Bobo et Koupéla, etc.

Lefaso.net : Justement, quelle différence faites-vous entre les JNJ passées et celles de cette année ?

A.V.S. : Nous sommes à la septième édition. Le chiffre sept signifie la plénitude, l’accomplissement pour nous, donc de la maturité de cet évènement qui sera ouvert aux autres confessions religieuses et aux pays voisins tels que le Togo, le Ghana, le Benin, le Niger, le Sénégal (…) qui viendront partager avec nous le thème de la Paix puisqu’il y a des gens qui aspirent à la paix.

Lefaso.net : Comment comptez-vous vous y prendre pour faire réussir cet évènement ?

A.V.S. : Justement, nous travaillons par commissions. Il y a la commission organisation, la commission communication, la commission restauration, la commission santé, la commission sécurité, la commission cuisine, etc. qui coordonnent les activités. Comme, c’est une grande activité dans laquelle nous recevrons entre 15 000 à 25 000 jeunes à Ouagadougou, nous avons aussi plus de 500 jeunes volontaires qui travaillent aux cotés des prêtres accompagnateurs et sœurs conseillères en plus de l’évêque de Manga Mgr Clavert Sayago et d’autres personnes.

Lefaso.net : Comment comptez-vous héberger les participants à Ouagadougou ?

A.V.S. : Depuis Dassasgho jusqu’à Tampouy, les jeunes seront logés dans des écoles catholiques et publiques, mais les activités se tiendront dans des paroisses dans les matinées avec des évêques et acheminés vers les stades dans les après-midis. Donc, Ouagadougou va vibrer du 1er au 5 août au son des JNJ avec des djembés et des foulards aux couleurs de JNJ.

Lefaso.net : Combien de personnes sont attendues à ce grand évènement ?

A.V.S. : Plus de 25 000 jeunes sont attendus et cela dépasse le seuil des éditons antérieures qui ont connu la participation de 6 000 et 8 000 jeunes. Ils viendront de l’intérieur du pays, des autres pays voisins francophones comme anglophones mais aussi de l’Europe.

Lefaso.net : Combien coûte la participation ?

A.V.S. : La participation coute 5 000 F CFA y compris l’hébergement la restauration et le déplacement durant les cinq jours de congrès. Lorsqu’on s’inscrit on a droit un kit composé d’un carnet de notes, d’un badge, etc.

Lefaso.net : À quelle date sont attendus les participants ?

A.V.S. : Les journées commencent officiellement le 1er août 2018. Les premières activités débutent du 1er au 5 Août sous le thème : « recherche la paix dans le pays où je t’ai établi » Jérémie 29 :7. Mais bien avant le 1er août en guise de préparation, nous aurons une activité spirituelle (un triduum qui est une prière de trois jours) dans les diocèses pour confier cette activité à Dieu. Au même moment, à partir du 29 juillet, nous ouvrirons les portes de la foire des JNJ dans l’ancien site du camp fonctionnaire.

Lefaso.net : Quelles sont les temps forts de cet évènement ?

A.V.S. : Dès le premier soir, nous ouvrirons solennellement les JNJ. Du 2 au 4 août, se tiendront les enseignements sur le thème retenu, mais repartis en sous-thèmes dans les matinées. Nous allons terminer par les messes célébrées par les différends évêques. Il y aura la réalisation d’un grand monument à l’honneur de la jeunesse, un don de sang au bénéfice de nos frères malades. Dans les après-midis, se tiendront dans les stades d’autres activités. À partir du jeudi après-midi, la pause de la première pierre du grand monument au grand rond-point de Tampouy suivi d’une grande conférence à la cathédrale animée par d’imminentes personnalités telles que le Pr Luc-Marius Ibriga, des Imams et d’autres religieux sur le thème de la paix.

Le vendredi sera une journée essentiellement spirituelle. La matinée connaitra les enseignements et la messe, l’après-midi sera l’adoration suivie du sacrement de réconciliation. Le samedi matin connaitra la catéchèse donnée par de hautes personnalités sur les thèmes relatifs au mariage, à l’entreprenariat, à l’agrobusiness, le dessein de Dieu pour sa vie, etc. Dans la soirée, ce sera le tour des heureux gagnants des tombolas pour finir par un concert œcuménique presté par des artistes musulmans, protestants et catholiques pour louer Dieu. Le dimanche connaitra la messe d’action de grâce, la clôture et l’envoi en mission.

Lefaso.net : Au regard de l’envergure des activités, seriez-vous en attentes des invités de marque ?

A.V.S. : Évidemment que nous attendons des invités de marque au regard à la valeur des activités. Nous avons adressé une invitation au saint père le Pape François, mais à défaut de celui-ci, le préfet du dicastère de la Jeunesse, en plus du Nonce apostolique, sera du rendez-vous. Plusieurs évêques de la sous-région et des éminents professeurs seront également de la partie.

Lefaso.net : Voudriez-vous nous parler du thème choisi ?

A.V.S. : Sans doute, le thème « Recherche la paix dans le pays où je t’ai établi » tiré de Jérémie 29 : 7 se réfère au contexte tumultueux que le Burkina Faso traverse. Au niveau de la société et au niveau politique, les jeunes sont au-devant. D’où l’urgence de faire de ces jeunes des artisans de paix. La jeunesse c’est l’avenir et il est indéniable d’initier à ces jeunes les valeurs de paix avec les autres confessions religieuses pour bâtir ensemble un pays de paix.

Lefaso.net : Rencontrez-vous des difficultés quelconques ?

A.V.S. : Sans équivoque. Vous savez, organiser une activité d’une telle grandeur, on ne dort pas du tout. En plus de cela, viennent s’ajouter les difficultés de mobilisation de fonds. C’est d’ailleurs l’occasion d’inviter toutes les bonnes volontés de bien vouloir nous soutenir sur tous les plans surtout le plan financier.

Lefaso.net : Comment s’inscrire pour les JNJ ?

A.V.S. : Naturellement, dans les paroisses, les diocèses, les comités d’organisation des JNJ ou par artel money sur le numéro des JNJ (vous envoyez votre nom, prénom et les 5000 F).

Lefaso.net : Quelles sont vos perspectives pour les années à venir ?

A.V.S. : Nous allons faire les états généraux de la jeunesse après les JNJ pour redynamiser la jeunesse catholique du Burkina Faso afin qu’elle soit promotrice des valeurs de paix et de cohésion nationale. Egalement, j’ai envie de dire que cette année est une année bénie. Après les JNJ, nous avons un grand synode en octobre sur la vie des jeunes, ensuite la journée mondiale de la jeunesse que nous allons organiser. Par la suite, nous préparerons les prochaines éditions des JNJ qui se dérouleront dans la province ecclésiastique de Bobo-Dioulasso (Bobo, Banfora, Gaoua, Dédougou, Diébougou).

Lefaso.net : Quels sont vos dernier mots à l’endroit de ceux qui vous suivent ?

A.V.S. : J’invite tout le monde à prier pour la réussite de cet évènement. J’invite également les jeunes âgés de moins de 40 ans à s’inscrire massivement. J’invite toute bonne volonté à apporter son soutien pour la réussite de cet événement. Il n’y aura des choses très intéressantes à vivre lors de ces JNJ. Sortez nombreux pour soutenir les jeunes !

Propos recueillis par Edouard Samboé (stagiaire)
Lefaso.net

Vidéo de la semaine

Sorties de la sémaine

Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 (...)
Sorties de la sémaine

ciné Nerwaya

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

ciné Burkina

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CCF

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CENASA

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

Autres centre

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :
Offre d'Emploi

Jeunesse Du Faso

LeFaso.net © 2003-2013 Jeunes Du Faso ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés