Suivez-nous
Accueil > Tribune des jeunes > Boucle du Mouhoun : L’Union des jeunes sonne le rassemblement pour un (...)

Boucle du Mouhoun : L’Union des jeunes sonne le rassemblement pour un développement intégré de la région

lundi 2 octobre 2017, par Pascal YE

L’Union des jeunes pour le développement intégré de la Boucle du Mouhoun (UJDI/BMH) a organisé sa première Assemblée générale ce samedi 30 septembre 2017, à Ouagadougou. Une activité placée sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba, représenté par le ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, Maurice Dieudonné Bonanet.

« Rôle et place de la jeunesse dans le développement intégré de la Boucle du Mouhoun ». C’est sous ce thème que la salle de conférence du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) qui a refusé du monde, a abrité la première Assemblée générale de l’Union des jeunes pour le développement intégré de la Boucle du Mouhoun (UJDI/BMH). Cette association se veut un cadre de rencontre et d’échanges des fils et filles de la région qui ont à cœur le développement du grenier du Faso. Selon Saïdou Traoré, président de l’Union (le bureau compte 33 membres), cette création est une réponse à l’appel de la conscience du devoir des jeunes, face à la détresse.

« Mais de quelle détresse s’agit-t-il ? La Boucle du Mouhoun autrefois fièrement qualifiée de grenier du Burkina est tristement aujourd’hui la deuxième région la plus pauvre en l’espace de deux décennies », a-t-il martelé. Loin de jeter l’anathème sur quelqu’un, il a invité les uns et les autres à se réveiller pour que les choses changent. Et l’Union compte s’y atteler en posant concrètement des actions en vue d’un réel développement. Son premier combat est de faire taire les divergences afin d’unir les fils et filles de la région en cultivant l’esprit de cohésion, de fraternité. Et si cela marche, il n’y a pas de raison que tout ce qui sera entrepris ne marche pas.

Se méfier du « virus politique »

L’initiative est louable selon René Bonou, parrain de l’AG, qui n’a pas manqué de donner des conseils à ses filleuls. Pour lui, il faut que tout un chacun fasse son introspection pour comprendre pourquoi la région occupe l’avant dernière place. « Dans votre lutte pour le développement de la région, il faudrait que vous ayez des valeurs républicaines et citoyennes. Vous devez faire de ces valeurs, le fondement d’un engagement authentique », a-t-il indiqué. Aussi il leur a demandé de ne pas se perdre sur la voie de la recherche du gain facile et de l’enrichissement sans cause noble. Mais surtout de rester dans le cadre apolitique et de faire attention au « virus politique » qui divise lorsqu’il pénètre un regroupement qui se veut apolitique.

« La région de la Boucle du Mouhoun is back et définitivement de retour », a lancé d’entrée de jeu le ministre Maurice Dieudonné Bonanet, fils de la région. Au nom du Premier ministre Paul Kaba Thiéba, patron de la cérémonie et également fils de la région, il a remercié les jeunes pour cette belle initiative. Pour lui, cette initiative traduit leur volonté en tant que jeunes, de prendre désormais en mains, les énormes défis. « Malgré ses énormes potentialités, elle (la région) accuse un retard considérable en matière d’infrastructures routières, sanitaires et éducatives », a-t-il confié. Engagement a été pris par le gouvernement avec en tête le Président du Faso, Roch Kaboré de « corriger cet état de fait ».

Selon le ministre Bonanet, la région de la Boucle du Mouhoun a besoin d’une union sacrée, doublée d’un esprit patriotique, d’un sens du sacrifice, pour mener des actions de manière désintéressée pour un réel développement intégré et durable. C’est ce modèle de développement que le Président du Faso veut impulser à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES). Un modèle fondé sur la lutte contre la pauvreté à travers la réduction des inégalités, la transformation structurelle de l’économie pour atteindre une croissance forte, durable, inclusive et créatrice d’emplois. Raison pour laquelle, les jeunes et les femmes occupent une place de choix dans le programme présidentiel.

En rappel, la région de la Boucle du Mouhoun compte six provinces à savoir, les Balés (Boromo), les Banwa (Solenzo), la Kossi (Nouna), le Mouhoun (Dédougou), le Nayala (Toma) et le Sourou (Tougan). D’une superficie de 34 497 km2, sa population est estimée à 1 771 896. Sur les treize régions que compte le Burkina, la Boucle du Mouhoun est la première en matière agricole (grenier du Burkina), la plus grande productrice et plus grand marché à céréales. Elle est également productrice de produits maraichers grâce au périmètre irrigué de la vallée du Sourou.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vidéo de la semaine

Sorties de la sémaine

Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 (...)
Sorties de la sémaine

ciné Nerwaya

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

ciné Burkina

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CCF

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

CENASA

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :

Autres centre

  • Du Lundi au Vendredi :
  • Week-end :
Offre d'Emploi

Jeunesse Du Faso

LeFaso.net © 2003-2013 Jeunes Du Faso ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés